Croissance économique et croissance démographique soutenues caractérisent le Grand Genève avec pour conséquence une forte hausse de la demande en déplacement. Afin de conforter son rayonnement et sa qualité de vie, le Grand Genève se dote d’un système de transport de niveau métropolitain visant à limiter les phénomènes de congestion, de pollution et de nuisances. Alors que notre mobilité quotidienne est devenue plurielle – nous sommes tour à tour piéton, cycliste, automobiliste, utilisateur des transports en commun voire covoitureur – les actions engagées concernent tous les modes de transports.

 

REPENSER NOTRE MOBILITÉ FACE AU DÉFI ÉCOLOGIQUE ET CLIMATIQUE

Les objectifs liés à l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique, et ceux relatifs à la transition écologique, notamment pour la préservation des ressources naturelles, la qualité de l’air, les réserves en eau, ou encore la fertilité des sols, sont tels que les planifications adoptées jusqu’alors ne sont plus suffisantes pour y répondre et doivent donc être révisées. Pour s’inscrire dans cette transition ambitieuse, le Grand Genève entend développer les réseaux de transports pour structurer son territoire et ses polarités urbaines par-delà la frontière.

Reliant les pôles d’habitat et d’emploi du Grand Genève, le Léman Express constitue une alternative crédible à la voiture. En complément les réseaux de tramway et de bus à haut niveau de service (BHNS) transfrontaliers se développent sur les axes principaux. Des aménagements cyclables sont réalisés sur l’ensemble du territoire pour favoriser la mobilité douce. Des réaménagements de voiries permettent d’apaiser le trafic motorisé en améliorant la sécurité et la qualité des espaces publics pour tous les usagers. Les changements de comportements sont encouragés par la mise à disposition de modes partagés tels que le covoiturage, l’autopartage et les vélos en libre-service.

 

QUELS ENJEUX ?

  •   Assurer une accessibilité de qualité entre les pôles de l’agglomération ainsi qu’à l’intérieur de ceux-ci
  •   Mettre en œuvre une vision multimodale de la mobilité
  •   Se déplacer plus efficacement en préservant les ressources naturelles

 

LES AXES DE REFLEXION

  •   S’appuyer sur le Léman Express (RER franco-valdo-genevois) pour relier les pôles majeurs de l’agglomération
  •   Assurer l’adéquation entre l’aménagement du réseau routier et la fonction dédiée aux différents types d’axes (réseaux autoroutiers, voiries structurantes, voirie d’accessibilité, voirie de quartier)
  •   Renforcer l’efficacité et l’attractivité des transports publics sur le territoire
  • Privilégier l’usage des modes doux en créant un réseau maillé, continu et sûr (de ville à ville, vers les accès aux transports publics comme les gares routières, ou pour les loisirs)
  • Optimiser les relations et les correspondances entre les systèmes de transport aux interfaces
  • Organiser et gérer le stationnement en milieu urbain

 

 

LOREM IPSUM DOLOR SIT AMET CONSECTRETUR ADIPISCIN

Notre agglomération est composée de plusieurs centralités dont les rayons d’influence sont variables. S’il est indispensable de développer les systèmes de transports entre ces centralités il est également nécessaire de développer ceux internes à ces centres. Reliant les pôles principaux du Grand Genève, le LEMAN Express (réseau express régional franco-valdo-genevois) constitue une alternative crédible à la voiture, et ce, qu’on l’utilise seul ou en le combinant avec un autre mode. Le réseau viaire (voie publique) voit également sa structure s’améliorer ; cela passe par de nouveaux axes ou le réaménagement de l’existant en intégrant mieux les réseaux de mobilité douce et les transports publics. L’interconnexion des réseaux de transports se reflète aussi par des moyens non infrastructurels. Différentes informations sur les réseaux de transports sont disponibles soit sur internet soit via des applications pour smartphone. Ceci participe à améliorer le niveau de connaissance générale sur les possibilités de se déplacer dans le territoire et ainsi à permettre à chaque personne de choisir le mode de transport le plus adapté à son déplacement du moment.

Partager cet article sur

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Partager cet article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

contact

Nom du contact 1

Nom du contact 1

Aller au contenu principal