du samedi15janv.
au samedi12mars

Partager cet article sur

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Exposition

Exposition : Andrea Azul / Eva Jospin / Raphaëlle Péria / Christelle Téa

Du 15/01 au 12/03/2022 de 14h30 à 18h. Fermé jeudi et dimanche. Vernissage : le vendredi 14 janvier 2022 à partir de 18h30. Visite Famille : mercredi 23 février 2022 à 15h00.

Azul Andrea Tout est matière à recréer le vivant, à lui donner une nouvelle forme pour le rendre poétique et surprenant. Le matériau premier est son propre corps : son visage photographié se soumet à la cartographie des pays maintes fois traversés (Autoportraits, 2009) et la paume de sa main recompose un territoire personnel (Paumes, encre noire sur papier). L’artiste accorde également une grande importance au geste. Tour à tour patient ou vif, cette implication du corps demeure partie intégrante de l’œuvre. Eva Jospin Eva Jospin se consacre depuis plusieurs années à la question du paysage et de sa représentation. Plus récemment, l’artiste, à travers un médium unique, le carton, sculpte de grandes « Forêts ». Les corrélations entre ce matériau et l’objet qu’il représente, sont à la fois logiques et contradictoires. Elle explique aborder le carton dans ses oppositions. Ce support brut, revêche et d’apparence fragile, va être maîtrisé pour, au terme de ce processus créatif, (re)devenir un arbre et incarner ainsi la solidité d’un tronc. Raphaëlle Péria Devant vous, des images en noir et blanc. Des fonds marins vidés de leurs couleurs. Des coraux dont les reliefs ont été soulignés, creusés, grattés. La photographie est sculptée par l’artiste qui donne à voir la richesse de cette flore aquatique si belle par ses formes – mais où sont ses couleurs ? Des fantômes étranges, roses et verts, aux couleurs éclatantes, flottent sur ces images. Ces spectres peints, qui recouvrent les coraux blancs, sont des voleurs. Créés par nous, ils ont aspiré la couleur des coraux. Ils ont provoqué leur mort. C’est tout un monde que le quotidien et nos habitudes de consommation effacent de nos mémoires et que l’artiste révèle par le contraste magnifique et tragique du noir et blanc avec la couleur. Christelle Téa Christelle Téa dessine à l’encre de chine, sur le vif, sans esquisse ni repentir. Sur la feuille blanche, le dessin se développe comme un lierre jusqu’à envahir la page. Si le dessin s’organise peu à peu, ce n’est pas le résultat d’une construction préméditée. Pas de surplomb, mais un œil mobile qui saute d’un accident à un autre, avance, recule, zigzague. Nulle construction perspective, nulle charpente anatomique. Elle saisit la réalité immédiate. C’est le monde comme il vient, sans canevas sous-jacent.

Lieu

25 rue des granges

Thonon-les-Bains

(74200)

Voir sur la carte

Tarifs

  • Entrée libre

Informations

alice@thononlesbains.com

http://www.thononlesbains.com

Animaux : NON_ACCEPTES

Accessible en fauteuil roulant en autonomie

Aller au contenu principal