samedi08oct.

Partager cet article sur

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Conférence / Débat / Rencontre

Conférence Bernard Chirol

Samedi 8 octobre 2022 à 18h.

« Ces héroïnes des cavernes » Histoire méconnue des femmes dans les grottes du monde. Elles ont visité les grottes depuis la nuit des temps. Leur image est intimement liée aux cavernes. Dans presque toutes les sociétés, elles ont dû faire profil bas et ont subi le viriarcat. Dans toutes les sciences, les femmes ont été des laissées pour compte. Avec la naissance de la spéléologie, certaines ont brisé les tabous et pris part à cet essor. Aristocrates éclairées ou romantiques, passionnées de nature et d’aventure, elles ont apporté leur pierre à l’édifice. Aujourd’hui, grâce à ces femmes d’avant garde, les spéléologues ne font plus de différences, seules restent les difficultés culturelles locales. La mixité bienveillante dans la spéléologie sportive et scientifique est- elle définitivement acquise ? « La perte du Rhône à Bellegarde (Ain) et Eloise (Haute Savoie) » Les pertes du Rhône Entre Genève et Lyon, on visitait depuis des siècles la Perte-du- Rhône, située sous Musinens, devenue Bellegarde-sur-Valserine (maintenant Valserhône dans l'Ain). Comment un fleuve tel que le Rhône, le plus puissant de France, pouvait-il disparaître dans les entrailles du massif sud-jurassien, dans le canyon du Haut-Rhône ? C'est ce qui émerveillait les voyageurs en diligence, puis les passagers des débuts du rail. Les poètes n'ont pas manqué de s'extasier et d'écrire leurs impressions romantiques sur ce gouffre dont le destin allait suivre l'évolution de la vallée industrielle de Bellegarde.

Aller au contenu principal