Passage à faune entre le Salève et la plaine genevoise

 

La mesure "Pont biologique sur l'autoroute A40, la ligne SNCF et la route départementale au pied du Salève", découle du Projet d'agglomération de 2007.

Cet ouvrage clé permettra de reconnecter le Salève et le Mont-Sion à la plaine genevoise et au Jura. Il sera accompagné de requalifications d'ouvrages existants sur ou sous l'autoroute favorisant les déplacements de la faune.

En 2017, le projet d’écopont à Viry a franchi une nouvelle étape avec les premiers sondages terrain menés et le lancement du comité de suivi du projet avec les associations locales environnementales. Les travaux débuteront en 2019. Il a été dimensionné pour le passage du cerf, animal le plus exigeant pour traverser un ouvrage. Sa largeur, impressionnante, sera de 25 mètres pour une longueur équivalente, ce qui évitera l’effet couloir dissuasif pour la grande faune. Le coût de cet écopont, cofinancé à parts égales par l’État de Genève et ATMB, est de 4,15 millions d’euros.

 

 

 

 

Plus d'informations sur :