Chiffre du mois

août 2015
34'700 hectares de zones à bâtir en 2014

Au 1er janvier 2014, le Grand Genève compte 34'700 hectares de zones à bâtir, affectées à la construction de bâtiments ou d'infrastructures par les documents d'urbanisme (PLU français et plans de zones suisses). Ce chiffre représente 13% de la surface totale du Grand Genève, lac non compris. 

zones à bâtir dans le Grand Genève, 2014

Répartition des 34'700 hectares de zones à bâtir dans le Grand Genève.

Parmi les zones, affectées au logement ou mixtes, la zone à faible densité, destinée aux villas, représente 41% des zones à bâtir; les zones de centre historique ainsi que les zones à très forte, forte et moyenne densité, destinées aux immeubles, 13%; la zone de centre-village 9%. Parmi les autres zones, non destinées au logement, la zone d'activités économiques ou touristiques représente 9%;  la zone d'équipements publics, sportifs ou de loisirs 9%; les zones de transport 5%. Ces zones sont tout ou partie occupées, souvent viabilisées ou sur le point de l’être.

Les zones d'urbanisation future des communes françaises totalisent 10% (6% pour les zones futures à faible densité, 4% pour les autres zones futures) auxquels s'ajoutent les 4% de la zone d'affectation différée des communes vaudoises. Ces zones futures sont non ou guère équipées et constituent plutôt des réserves à moyen ou long terme.

Zones à bâtir dans le Grand Genève, 2014

67% des zones à bâtir dans le Grand Genève se trouvent sur le territoire du Genevois français, soit 23'210 ha. 23% sont concentrées sur le canton de Genève (7'850 ha), tandis que 10% sont sur le district de Nyon (3'640 ha).

Dans le canton de Genève, on distingue une part importante de zones à très forte, forte et moyenne densité, ce qui correspond à son caractère urbain et central, alors qu’au contraire la part de la zone d’équipements est faible et les zones « futures » sont inexistantes, ce pour des raisons légales. Le Genevois français, et à un degré moindre, le district de Nyon, aux caractéristiques plus périurbaines, se distinguent par la prédominance de la part de zones à faibles densités et par une part notable de zones d'équipements et de zones futures.

Pour en savoir plus :

Source : GéoAgglo

Télécharger le chiffre du mois

Retrouvez tout nos chiffres du mois