Actualités

Mercredi 12 février 2014

Des étudiants en urbanisme imaginent le Grand Bellegarde 2030

retour à la liste des actualités
Grand Bellegarde 2030

Depuis la rentrée d’octobre 2013, une quarantaine d’étudiants des Universités de Grenoble, Barcelone, Rome et Darmstadt ont participé à un workshop dont l’objectif était d’envisager l’avenir du pôle de centralité « Bellegarde-Châtilon- Lancrans ». Cette réflexion, a été l'occasion pour les étudiants du master "Mundus Urbano" et du master "design urbain" d'effectuer des propositions d'aménagement innovantes et créatives répondant aux enjeux du territoire. Elle a permis également d'apporter un regard neuf et de multiplier les sources d'inspirations et les pistes de réflexion sur le développement du Grand Bellegarde à horizon 2030.

Un atelier international des étudiants en urbanisme

Le master "Mundus Urbano" est interdiscipinaire et anglophone. Il forme des spécialistes de l'aménagement pour les pays en voie de développement confrontés à des phénomènes d'urbanisation très rapide. Il existe depuis 2007 et est co-habilité par quatre universités européennes sous l'égide de l'Union Européenne : l'université de pilote de Darmstadt (Allemagne), l'université de Grenoble, l'Université de Tor Vergata (Rome en Italie) et l'université internationale de Catalogne (Espagne).

Le master design urbain est une toute nouvelle formation, fruit d'un rapprochement de l'Institut d'urbanisme de Grenoble avec l'école d'architecture de Grenoble, l'HEPIA et l'université de Lausanne. Il vise à former des spécialistes du design urbain et territorial au croisement de plusieurs disciplines: l'urbanisme, la géographie, le paysage et l'art.

Une démarche menée dans le cadre du PACA Bellegarde

Cet atelier s’inscrit en continuité d’une démarche transfrontalière de planification territoriale menée à l’échelle du Grand-Genève. Des orientations d’aménagement et de développement ont été déclinées plus localement dans les PACA (périmètres d’aménagement coordonné d’agglomération), dont le PACA Bellegarde, couvrant 45 communes répartis entre le sud ouest du canton de Genève, le sud de la communauté de communes du Pays de Gex, le sud-ouest de la communauté de communes du Genevois et la communauté de communes du Pays Bellegardien.

 

C’est dans ce cadre, qu’un Projet Stratégique de Développement (PSD), outil de mise en oeuvre et mesures du Projet d'Agglomération 2 en terme d'urbanisation, ainsi qu’un Projet Prioritaire de Paysage (PPP), outil de mise en oeuvre du Plan Paysage1 2, ont été identifiés :

  • Le PPP rives du Rhône et pertes de la Valserine
  • Le PSD pôle Bellegarde – Châtillon - Lancrans « Grand Bellegarde 2030 »

 

En vue de la réalisation du PSD/PPP « Grand Bellegarde 2030 », il s’agit maintenant  de tirer parti des travaux des étudiants pour imaginer le développement de ce périmètre stratégique. Après s’être imprégné du workshop, les mandataires retenus pour réaliser l’étude « Grand Bellegarde 2030 » sont actuellement en train d’élaborer des propositions d’aménagement qui seront débattues fin février avec les élus.

L’étape suivante consiste en l’élaboration d’un plan guide, outil de mise en œuvre des propositions d’aménagement.

Des projets qui pourraient voir le jour 

La passerelle des arts La place Carnot

La place Carnot (place principale située au centre de Bellegarde) devrait, selon les étudiants, être réaménagée. Ils ont imaginé un espace séparé en deux parties : l’une d’elle serait consacrée aux espaces verts. Le marché pourrait toujours avoir lieu, mais serait organisé différemment. Selon eux, l’endroit devrait être destiné aux habitants, sans voitures mais avec plus de mobilier urbain et d’endroits où pratiquer des activités récréatives.

L'ancienne gare. Au coeur de Bellegarde, les étudiants voient de nouvelles pistes cyclables et piétonnes, et une amélioration de la lumière et du mobilier urbain. Près de l’ancienne gare (actuelle passerelle des arts), ils proposent la création d’un parc et d’une aire de jeux pour les enfants et la pose de plusieurs anciens wagons de trains, qui pourraient être reconvertis en restaurants ou lieux dédiés aux activités culturelles.

 

Pour plus d'informations :