Contrat corridors transfrontalier Vesancy-Versoix

Contrat corridors transfrontalier Vesancy-Versoix

Le territoire

Le périmètre du contrat corridors Vesancy-Versoix s’étend entre le Léman, la Versoix, la partie ouest du district de Nyon et le nord du pays de Gex. D’une superficie d’environ 17 700 hectares, il concerne 5 communes genevoises, 13 vaudoises et 13 françaises. Il est caractérisé par des massifs boisés, un réseau de milieux humides, de nombreux cours d’eau tels que la Versoix, le Journans, le Lion et des espaces agricoles à forte valeur entre Jura et lac.

Vesancy-Versoix

Périmètre du contrat corridors Vesancy-Versoix

 

 

Les partenaires du contrat

Porteurs du contrat

  • Communauté de communes du Pays de Gex, pour la France
  • République et canton de Genève, pour Genève
  • Conseil régional du district de Nyon, pour Vaud

Partenaires financiers

  • Région Rhône-Alpes
  • Conseil Général de l'Ain
  • Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée et Corse
  • République et canton de Genève
  • Canton de Vaud
  • Confédération Suisse
  • Fondation Phragmites

Structures impliquées dans la mise en oeuvre

  • Communes de : Founex, Bogis-Bossey, Divonne-les-Bains, Ornex, Echenevex, Versoix, Céligny, Collex-Bossy, Genthod, Bellevue
  • Conseil régional du district de Nyon
  • Canton de Vaud
  • République et canton de Genève
  • Confédération suisse, Direction d'Estavayer (OFROU)
  • Pro Natura Genève
  • Fondation Phragmites
  • Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes (CENRA)
  • Fédération départementale des chasseurs de l'Ain (FDC 01)
  • Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature de l'Ain (FRAPNA 01)
  • Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) - Coordination Rhône-Alpes

Les mesures

Le contrat corridors biologiques transfrontaliers Vesancy-Versoix comporte au total 52 mesures pour mieux préserver les déplacements de la biodiversité locale : 19 mesures françaises (3 339 227 €), 5 mesures genevoises (2 535 612 CHF), 4 mesures vaudoises (454 356 CHF) et 24 mesures transfrontalières (2 133 761 €, 1 043 581 CHF côté genevois et 1 403 008 CHF côté vaudois).

En 2017, les structures porteuses ont dressé un bilan à mi-parcours.
Trois ans après sa mise en oeuvre, l’avancement moyen du contrat était estimé à 50 %, avec un budget respecté, voire en réduction par rapport à ce qui était prévu. Au niveau des actions, 35 étaient en cours, 6 étaint terminées, 7 devaient être encore lancées. Ce bilan révèlait plusieurs paramètres : le succès de la coordination franco-valdo-genevoise, l’implication forte des porteurs du projet et des maîtres d’ouvrage (collectivités, associations), et l’intérêt d’un outil qui fédère les acteurs. Quant aux difficultés rencontrées pour atteindre les objectifs du contrat, elles ont fait ou feront l’objet, le cas échéant, de réajustement dans les actions prévues.

Concrètement

  • Restauration des marais de la Versoixv-Fiche Action n°17 -Volet Travaux

Les cantons de Genève et Vaud, le Conservatoire d’Espaces Naturels et la Communauté de communes du Pays de Gex oeuvrent de concert pour restaurer les marais de la Versoix, un site emblématique situé à la confluence des trois territoires.
D'une grande richesse, cet espace héberge des cerfs, des castors et des plantes aquatiques remarquables et représente non seulement une des perles du patrimoine naturel du bassin genevois mais aussi un point de connexion pour les espaces naturels. Dans le cadre du contrat corridors Vesancy-Versoix, de nombreuses actions sont mises en oeuvre de part et d’autre de la frontière pour favoriser les espèces rares et moins rares qui y vivent : aménagements de plans d’eau pour les batraciens ou les oiseaux d’eau, lutte contre les espèces exotiques qui envahissent les marais, fauche et pâturage des prairies humides. Les visiteurs qui parcourent ces lieux peuvent d'ores et déjà apprécier un espace transfrontalier exceptionnel et, plus que jamais, propice à la découverte de la nature.

  • « Protéger la partie française du marais de Mategnin les Fontaines » - Fiche Action n°6 - Volet Réglementaire

Afin de préserver sur le long terme les fonctions écologiques du marais de Mategnin les Fontaines, de protéger les zones récemment ouvertes et enfin, pour renforcer le statut de protection actuel côté suisse (réserve naturelle, site d'importante national pour la reproduction de batracien), la surface située sur la commune de Ferney-Voltaire doit être protégée par un outil réglementaire. Il s'agira d'identifier les enjeux biologiques et l'outil réglementaire français le plus pertinent pour renforcer la protection du site. Cette action sera mise en place courant 2014. 

  • « Créer des milieux favorables à la Bacchante dans les Bois de Versoix et le pied du Jura » - Fiche Action n°23 - Volet Travaux

BaccanteLe principe de cette mesure consiste à recréer des milieux favorables à la Bacchante, papillon menacé, afin de permettre le maintien et la recolonisation de l'espèce dans les différents massifs boisés du périmètre du contrat. Côté suisse, les populations déclinent de façon constante avec un risque élevé d'extinction régional à court terme. Genève a un rôle très important par rapport à la Suisse car le canton abrite un des deux principaux réservoirs de populations de Suisse occidentale (l'autre étant dans la région de la Sarraz, VD).

 

 

 

Plus d'informations sur :