Actualités

Mercredi 21 août 2013

Profil des actifs transfrontaliers de la zone d'emploi du Genevois français

retour à la liste des actualités
Habitants d'Annemasse

Une étude portée par l'Observatoire statistique transfrontalier (l'OST) a permis d'identifier le profil des actifs transfrontaliers dans le Genevois français. Depuis l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation des personnes entre l’Union européenne et la Suisse, le nombre d’habitants de la zone d’emploi du Genevois français qui travaillent en Suisse est en constante augmentation. En 2009, ils représentent 40 % des 173 000 résidants actifs occupés de cette zone.

Le Genevois français, un territoire attractif pour les actifs.

Entre 2003 et 2008, 36 500 actifs ont emménagé dans la zone d’emploi du Genevois français. Parmi ces arrivants, la moitié travaille en Suisse, une proportion nettement plus élevée que parmi les résidants établis de plus longue date. Durant cette période, 6 400 travailleurs résidant auparavant en Suisse se sont installés dans cette zone, la plupart en conservant leur travail en Suisse.

Par rapport aux actifs qui travaillent en France, les actifs transfrontaliers sont plus souvent des hommes, jeunes, mieux diplômés, et qui travaillent dans le secteur tertiaire. La part d’actifs transfrontaliers travaillant dans le secteur du commerce et des services marchands est plus élevée que parmi les actifs travaillant en France (61 % contre 47 %). Cela s’explique en partie par l’importance du secteur tertiaire dans le canton de Genève (85 % des emplois). Les actifs transfrontaliers sont plus fréquemment titulaires d’un diplôme universitaire que les actifs travaillant en France (45 % contre 30 %), un écart qui s’est accentué au cours de la période 1999-2009. Cette proportion d’actifs avec un niveau d’études élevé se reflète dans la part d’actifs transfrontaliers qui exercent des fonctions à responsabilités : les cadres et les professions intellectuelles supérieures sont plus nombreux et deux fois plus représentés chez les actifs transfrontaliers que chez les actifs travaillant en France (24 % contre 12 %).

Communiqué de presse de l'OST

Consulter la publication

Crédit photo : stephanecouchet.com/Annemasse Tourisme