Actualités

Jeudi 19 décembre 2013

Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF), un projet essentiel pour la Métropole lémanique

retour à la liste des actualités
Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire

Attentive aux conditions-cadre et au maintien de la qualité de vie, la Métropole lémanique soutient le projet de financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF) de la Confédération Helvétique, soumis au vote populaire le 9 février 2014. La première étape d’aménagements prévus d’ici à 2025 comprend des investissements nouveaux à hauteur de 6,4 milliards de francs. Parmi ces investissements, 790 millions sont destinés à l’agrandissement souterrain de la gare de Genève Cornavin, ce qui permettra non seulement d’augmenter le nombre de trains circulant entre Genève et Lausanne, mais aussi les fréquences du futur Réseau express du Grand Genève. Parallèlement, l’aménagement du noeud de Lausanne-Renens sera réalisé grâce à des fonds du programme d’investissement précédent. Ces aménagements sont essentiels pour la mobilité et la compétitivité de la Métropole lémanique.

 

réseau ferroviaireRéseau ferroviaire franco-valdo-genevois. Crédit : Etat de Genève - Direction générale de la mobilité (DGM)

 

Alors qu'elle enregistre une croissance économique et démographique largement supérieure à la moyenne nationale suisse depuis dix ans, la Métropole lémanique souffre d’un retard important en matière d’infrastructures de mobilité de compétence fédérale. La ligne Lausanne – Genève-aéroport est l’une des plus chargée de Suisse. A l’horizon 2030, pas moins de 100'000 voyageurs sont attendus sur cet axe ferroviaire, contre 50'000 aujourd’hui. Forts de ce constat, les gouvernements genevois et vaudois ont signé en 2009 un accord-cadre pour le rail lémanique assurant notamment le préfinancement à hauteur de 300 millions de francs d’études et de travaux urgents. Ce programme avait débouché en 2010 sur un accord avec les CFF et l’Office fédérale des transports (OFT) donnant naissance au programme Léman 2030, dont les voyageurs bénéficient déjà des premiers effets grâce à une augmentation de la capacité de 30% entre les deux villes lémaniques.

 

Gare Cornavin, Genève

Gare de Genève Cornavin, agrandissement souterrain prévu pour 2025. Crédit photo : Etat de Genève - Direction générale de la mobilité (DGM)

 

Communiqué de presse

Présentation du projet, sur le site de la Métropole lémanique

 

Photo : François Longchamp, Pascal Broulis, Nuria Gorrite, Luc Barthassat