Actualités

Mardi 1 mars 2016

CEVACTU n°3, en hiver, le chantier accélère !

retour à la liste des actualités
CEVACTU n°3, en hiver, le chantier accélère !

Rien n’arrête les travaux, pas même les températures négatives ! À l’heure où vous lisez ces lignes, toute l’équipe projet de CEVA France est fière de vous annoncer la fin des opérations de parois moulées et parisiennes évoquées dans le précédent CEVACTU - Lettre d'information sur la partie française du chantier CEVA. Concrètement, cela signifie que le tunnel du CEVA dispose aujourd’hui de ses murs latéraux et que la construction de son plafond s’achève petit à petit !

Place désormais, en ce début d’année 2016, à deux nouvelles opérations d’envergure. La première, que nous traitons dans notre dossier, concerne la réalisation des structures permettant de maintenir la continuité des eaux souterraines aux abords du CEVA. La seconde consiste, elle, à extraire la terre comprise entre les murs du tunnel pour permettre la réalisation du « plancher » qui accueillera les rails. Deux types de travaux qui vont progressivement changer la physionomie du chantier !

Enfin, côté bonne résolution tenue, la newsletter du CEVA a fait son arrivée. Baptisée « PASSERELLE », elle est désormais disponible en s’abonnant depuis le site internet www.ceva-france.fr et vous propose de suivre au plus près l’actualité du chantier. Idéal pour les plus curieux ou les personnes ne recevant pas cette lettre d’information. Partagez l’information autour de vous !

Réalisation du plafond et des parois latérales, CEVA-FRANCE

Ci-dessus, le schéma avec les structures permettant de travailler en souterrain malgré la présence de la nappe phréatique.

Allier performance et respect de l'environnement

C’était « le » défi en engageant les travaux du CEVA : réaliser une ligne ferroviaire dont une partie du tracé est immergée dans l’eau. Sur plus d’1 km depuis la frontière, le tunnel traverse en effet la nappe phréatique venue de Puplinge et se dirigeant vers l’Arve. De la même manière qu’un canal provisoire a été créé pour construire le CEVA au niveau de la rivière du Foron, SNCF Réseau a choisi une méthode respectueuse de l’environnement pour que le tunnel perturbe le moins possible l’écoulement de cette nappe.

Ici, l’enjeu est de maintenir la continuité de l’eau via une technique innovante : la réalisation de « siphons de transparence hydraulique ». Objectif : construire de nouveaux passages pour l’eau afin qu’elle retrouve son niveau initial de part et d’autre du tunnel.

Téléchargez le numéro complet : CEVACTU N°3

Voir l'article en ligne : [DOSSIER] De murs et d'eau fraîche